Важливість: 
5

Категорія:

La sécurité sociale dans la société postindustrielle

Ce ne sont pas nos fantaisies économiques, ou notre imagination de la justice qui déterminent Pol le système de sécurité sociale à venir, mais les lois objectives et la pertinence évolutive.

 

Dans les articles précédents, nous avons découvert les quatre premières caractéristiques de l’époque post-industrielle :

1. « L’agriculture néo-naturelle » : économie autosuffisante dans les fermes privées et collectives, 

2. L’éducation ludique permanente individualisée et universelle étroitement liée à l'activité pratique,

3. Le réseau des démos hiérarchique, dynamique, libre – État-communauté spirituelle économique globale,

4. Le culte de l’honnêteté, de la transparence, de la véracité - de la science à l’économie et aux relations humaines.

Comme nous le voyons, ces caractéristiques sont étroitement liées entre elles, ce qui correspond pleinement au principe de l’intégrité : « les semblables s’attirent ».

Question suivante : et comment fonctionnera le système postindustriel de la sécurité sociale? Qui paiera les retraites? Sujet intéressant, puisqu’en Ukraine tout le système de la sécurité sociale est trouble, profondément corrompu, injuste et inefficace, et le Fonds des pensions - déclaré en faillite.   

Afin de ne pas inventer de variantes hypothétiques, adressons-nous aux trois principes vérifiés qui décrivent le changement des formations socio-économiques.

Comme toujours, commençons par la SOCIÉTÉ PRÉINDUSTRIELLE. Evidemment, la sécurité sociale générale, bien des millénaires (du néolithique au capitalisme) n’existait pas, mais les gens vivaient tant bien que mal, et la population croissait.  En cas de malheur, maladie ou vieillesse, l’homme n’était pas délaissé et obtenait de l’aide. Les principaux facteurs de la protection sociale étaient :

1)    ses propres enfants: plus il y en avait, et mieux éduqués ils étaient - plus importante était sa «pension»;

2)    les proches : meilleures étaient ses relations avec eux, plus sûre était sa protection sociale ;

3)    communauté territoriale : plus l’homme avait mérité d’elle, plus importante était l’aide ;

4)    corporation d’affaires, atelier ;

5)    ordre monastique, monastère ;

6)    trésors (or, argent et autres joyaux).

DANS LA FORMATION INDUSTRIELLE, la sécurité sociale passe aux mains du «grand convoyeur». Le système de la retraite publique devient l’objection totale du système précédent. Le système préindustriel tenait par l’insertion de l’homme dans une structure sociale développée. L’industriel a détruit cette structure sociale naturelle, et placé l’homme face à face avec la machine publique. Familles avec peu d’enfants, relations familiales rompues, communautés territoriales presque inexistantes (surtout dans les mégapoles), peu d’assurance de la part des corporations d’affaires, des ordres spirituels ou monastères, et l’argent est chose facile à perdre. De plus, les instances dirigeantes ont l’habitude de dévaluer périodiquement la hrywnia (monnaie ukrainienne – ndt).

A son tour, LA FORMATION POSTINDUSTRIELLE objectera complètement le système industriel de la sécurité sociale. Ceci est inévitable ne serait-ce que parce que le système de la retraite s’auto-liquidera bientôt en raison de sa faillite totale, et l’État lancera le slogan «Sauve qui peut!».    

A quoi ressemblera le nouveau système de la sécurité sociale? Il est aisé de deviner que ce sera, en fait, un système préindustriel, mais à un niveau technologique supérieur.  

1.       La pension la plus sûre, ce sont ses propres enfants, c’est pourquoi l’intérêt d’avoir beaucoup d’enfants augmentera brusquement. A cet état des choses contribueront l’installation hors des villes, l’accroissement de l’autosuffisance économique, l’élargissement de l’entreprise familiale.

2.       Les moyens de communication permettent aujourd’hui d’obtenir de l’aide d’amis du monde entier.

3.       Les démos territoriaux soutiendront ceux qui auront contribué à leur création et à leur développement.

4.       Plus l’homme investit dans les projets d’affaires, plus il a de chances d’obtenir un réel retour sur ses investissements.

5.       La religion postindustrielle contribuera à former des communautés spirituelles et des monastères très regroupés. Les monastères peuvent se créer sous forme d’hôtels, généralement dans une région saine. L’homme peut devenir le copropriétaire d’un tel hôtel, par exemple en en achetant une, ou plusieurs chambres. Tant qu’il est apte au travail, il peut en obtenir le loyer, ou, s’il le souhaite, s’y installer et avoir un service d’entretien de son logement. 

6.       Un instrument simple et sûr favorisant la future assurance  matérielle peut être la création, par l’État Libre Ukrainien (ÉLU), d’une devise spéciale forte, rattachée au niveau de vie minimum. Un «dènar» doit assurer une journée de vie confortable – que ce soit dès demain, ou dans 100 ans, le niveau de vie minimum («le panier de la ménagère») évoluant constamment. Disons que le citoyen de l’ÉLU, ayant 3650 dènars sur son compte, est assuré d’avoir 10 ans de vie digne – sans aucun fonds de pensions. Il est donc aisé de voir que le système postindustriel de la sécurité sociale est orienté de manière évolutive : il encourage les gens à avoir des familles nombreuses fortes, à éduquer les enfants et à les préparer au travail dès le jeune âge, à entretenir de bonnes relations avec un maximum de proches et amis, à être des membres utiles des communautés territoriales, d’affaires ou démos spirituels, à investir dans des projets d’affaires et dans le système financier postindustriel de la république. Nous formulons ainsi la cinquième particularité, caractéristique de la société postindustrielle :

 5. Sécurité sociale : enfants, famille, amis, communautés territoriales, entreprises, corporations spirituelles, monastères, devise forte.   

(traduction de l'ukrainien : Zirka Witochynska iwitochynsky@gmail.com)

Lire aussi :

Civilisation post-industrielle : Etats-Unis d’Amérique et État Libre Ukrainien invitent au start-up « Mijmoria » (L’ « Entre-Mers »)

Société post-industrielle ou Quel Etat nous construisons

Наші інтереси: 

Le système social postindustriel sera favorable à tous.

Постіндустріяльна соціальна система сприятиме всім.

Гравець: 
Зірка Вітошинська

Новини від RedTram - для збільшення прихильників НО

Loading...
 
Форум Підтримати сайт Довідка