Важливість: 
5
La boîte à outils stalinienne de la Troisième guerre russo-ukrainienne

Dans la guerre actuelle, qui commença en mars 2014 par l’occupation de la Crimée et son annexion à la Fédération de Russie (FR), les armées russes régulières ne sont pratiquement pas utilisées.

stock-photo-men-fedora-hats-silhouette-security-privacy-surveillance-concept-381358726.jpg

La boîte à outils stalinienne de la Troisième guerre russo-ukrainienne
La boîte à outils stalinienne de la Troisième guerre russo-ukrainienne

En revanche, sont activement appliquées les six armes secrètes utilisées par la Russie soviétique durant le siècle dernier. Tout ceci est tellement apparent qu’il n’est même pas nécessaire de s’y attarder.

  1. « Agentura » (réseau d’agents subversifs). Les organes du pouvoir, y compris les forces de sécurité, en sont bourrés. Ceci est visible par les nombreux actes de sabotage, lâchage  d’information, blocage de la lustration et des réformes politiques.
  2. Organisation destructrice, incitation à la guerre civile. Le Parti communiste d’Ukraine, le Parti des régions, les media prorusses, les structures d’analyse, d’espionnage, du business et nombre d’autres poursuivent leurs activités subversives sur le territoire de l’Ukraine. Pour inciter à la guerre civile, Moscou a créé les « républiques populaires »-marionnettes de Donetsk et Louhansk (pour celle de Kharkiw, cette fois, la force lui a manqué).
  3. Mensonge effronté.  Pendant cette guerre, le peuple a enfin appris ce qu’était la chutzpah. C’est quand tu vois une chose de tes propres yeux, et que les media moscovites mentent effrontément en disant tout à fait autre chose. Lorsqu’en Crimée et dans le Sud de l’Ukraine opère le spetsnaz russe (complexe de forces à but spécial), que tout le monde voit, et Poutine prétend, sans rougir, qu’il n’est pas là. Les gens normaux ont commencé à réfuter ce flux de mensonges moscovites (www.stopfake.org/), mais la vie a rapidement montré qu’il faut réfuter TOUT ce qui provient des media russes.
  4. Terreur. L’intimidation dans le but de briser la volonté de résister – est l’élément-clé de cette guerre. D’abord, passage à tabac féroce des manifestants à l’aide de marteaux et de barres de fer, puis acte terroriste du 2 mai 2014 dans l’immeuble des syndicats d’Odessa, prise d’otages, torture, sadisme, abus de cadavres. Les gardes-frontières russes laissent entrer librement leurs mercenaires en Ukraine, et quand ces derniers déguerpissent – ils les fusillent. Ce sont les fameux escadrons de défense pour empêcher la fuite des soldats.  
  5. Soutien occidental. L’Union européenne vit une crise économique, elle est donc intéressée au maintien et au développement des relations économiques avec la Russie. Ses institutions dirigeantes sont, en grande partie, corrompues par la Russie et infiltrées par son « agentura ». En fait, l’UE finance Moscou. Dans la troisième guerre russo-ukrainienne, l’UE joue du côté de la Russie. 
  6. RPC-FSB. L’Eglise orthodoxe russe, avec ses « moines » de combat et « prêtres » en uniforme, demeure un appendice de la machine étatique moscovite, un réseau d’espionnage et de subversion. 

 

(Traduction de l’ukrainien : Zirka Witochynska iwitochynsky@gmail.com 

 

Наші інтереси: 

La force de Moscou réside non dans une armée régulière, mais dans les opérations spéciales à long terme d’une guerre hybride.

Гравець: 
Зірка Вітошинська

Новини від RedTram - для збільшення прихильників НО

Loading...
 
Форум Підтримати сайт Довідка